Jours de Firmin, Guy-Michel Souriau

23,00

Cet étonnant « almanach-récit » présente, outre les traditionnels dictons agricoles et le saint du jour : « À la Sainte-Simone, il faut avoir rentré ses pommes » – des dates marquantes dans l’histoire de l’humanité, selon des critères subjectifs pleinement assumés, et divers épisodes de la geste familiale du narrateur.
Ces commémorations inattendues d’événements racontés d’une plume alerte, se trouvent entrecoupées de digressions qui en sont à peine : elles évoquent la vie de la famille du narrateur. L’auteur parvient, avec aisance et brio, à tisser un « almanach » passionnant auquel le versant « récit » n’apporte, pas d’impression de disparate, tant les hauts et petits faits de l’histoire et de sa propre famille sont ancrés dans le passé traversé par l’oncle Firmin.
Le style enlevé, les traits d’humour (et d’ironie) contribuent à nourrir la curiosité du lecteur. Ainsi, Jours de Firmin se lit comme un almanach, mais dont on ne peut s’empêcher de lire plusieurs pages le même jour.


Originaire du Haut-Poitou, Guy-Michel Souriau réside à Cholet. Il a travaillé dans le Poitou et les Pays de la Loire. La littérature vivante est son occupation principale : le théâtre, la chanson, ou encore la lecture en direct pour public, usager de médiathèque ou centres sociaux. Après Une part d’enfance à l’ombre de Rachel et La robe rouge de Madeleine Guy-Michel Souriau publie ce troisième ouvrage.

Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 0.84 kg
Dimensions 17 × 2.80 × 24 cm
LinkedIn
Share
Instagram