Coups d’œil sur l’œuvre romanesque de Mac Orlan, André Nolat

10,00

Cet essai n’est pas un ouvrage universitaire, un travail de spécialiste, mais celui d’un lecteur attentif désireux de faire pénétrer dans l’œuvre de Mac Orlan ceux qui ne la connaissent que superficiellement, mais qu’elle intrigue. On peut, pour cela, choisir un seul thème (« La Ville dans les récits, les souvenirs, et les chansons de Mac Orlan », par exemple) et l’approfondir… En ce qui me concerne, j’ai préféré jeter des « coups d’œil » sur les romans les plus importants de cet auteur pour essayer de voyager dans ce monde imaginaire de la façon la plus agréable possible sans tenter d’épuiser la question. J’ai donc traité du « fantastique social » chez Mac Orlan ; traité aussi de ses portraits des filles d’amour et d’un quartier réservé, de sa conception de l’aventure comparée à celle de Malraux et de ses propos sur la chanson et sur la guerre. Par ailleurs,  j’ai ajouté à cette plaquette un entretien avec la chanteuse Monique Morelli qui fut l’interprète de Mac Orlan et de Carco, entre autres.

———-

Sous ce même nom, André Nolat a publié neuf livres deux  plaquettes poétiques (Minuit moins le quart…et Villes d’autrefois), deux tomes d’une Libre chronique sentimentale (« Les Voyageurs du Petit Jour » et « Le Jeu de Trente Cartes »), trois essais (Romances de la rue, Les figures du destin dans les romans de Malraux, Roman Ciné), deux recueils de nouvelles : Sept récits à l’encre noire et La Loi du Talion. Sous un nom différent, il a composé des manuels de littérature, une thèse de doctorat d’État et un livre sur un grand écrivain du XXe siècle. 

Rupture de stock

Catégorie :

Informations complémentaires

Dimensions 14 × 21 cm
LinkedIn
Share
Instagram